Education

Comment améliorer vos compétences en anglais pour réussir l’examen du TOEIC ?

Le 23 juin 2022 — 1 minute de lecture
conseils pour réussir l'examen du TOEIC

Envie de certifier votre niveau d’anglais à travers le test TOEIC ? Dans les lignes qui suivront, nous révélons quelques astuces pour bien se préparer au TOIEC et obtenir un score plus que satisfaisant.


Présentation du TOEIC

L’essentiel de ce qu’il faut savoir à propos de cet examen de compréhension de la langue anglaise vous est présenté dans les parties suivantes.

Qu’est-ce que le TOEIC ?

TOEIC signifie Test Of English for International Communication. Cet examen standardisé est reconnu sur l’ensemble du globe. L’organisation du test est confiée à une organisation à but non lucratif, l’Educational Testing Service (ETS).

Le TOEIC permet à des salariés, des professionnels, des étudiants ou des personnes en requalification, de valider des compétences acquises en anglais. Il s’adresse donc à des personnes qui souhaitent entreprendre une carrière en immersion internationale. Le TOEIC Listening & Reading se déroule en deux parties :

  • Listening : compréhension orale
  • Reading : compréhension écrite

Il existe également le TOEIC Speaking & Writing. Cet examen met l’accent sur l’évaluation de la capacité à s’exprimer du candidat. Il nécessite un meilleur niveau et ainsi un entrainement plus poussé. Dans les types d’examen, il est important de s’entrainer au TOEIC pour obtenir un meilleur score.

Combien de temps durent les épreuves ?

L’examen TOEIC Listening & Reading se déroule sur deux heures et se divise en deux parties :

  • La partie orale dure 45 minutes
  • La partie écrite dure 1 h 15

Chacune des deux épreuves comptent pour 495 points. La note finale est déterminée sur un total de 990. Pour avoir un résultat significatif auprès des professionnels, il faut atteindre un minimum de 750. Une note inférieure ne devrait pas être mentionnée sur un CV, car elle reflète un niveau moyen.

Quant au TOEIC Speaking & Writing, il se compose également de deux parties distinctes :

  • La partie « Speaking » dure 20 minutes
  • La partie « Writing » dure 60 minutes

Où passer le TOEIC ?

À la suite d’une bonne préparation, il est possible de passer l’examen du TOEIC à plusieurs endroits. La certification peut se faire en entreprise pour les salariés. Pour les étudiants, leur établissement de rattachement propose très certainement des sessions d’examen. À défaut, des centres de formation sont agrémentés pour organiser les sessions.

Le classement à l’examen du TOEIC

La certification s’effectue par la détermination d’un score attestant du niveau de compréhension de l’anglais par le candidat. Le nombre de points obtenus détermine le niveau d’après les critères du Cadre Européen de Référence pour les Langues. Nous avons déjà vu que l’examen TOEIC offre une évaluation sur un total de 990 points. En fonction du résultat, le classement s’effectue de la façon suivante :

  • A1 : 120 points au minimum
  • A2 : 225 points au minimum
  • B1 : 550 points au minimum
  • B2 : 785 points au minimum
  • C1 : 945 points au minimum

Chaque épreuve du TOEIC Speaking & Writing est notée sur 200. Le candidat obtient un classement selon ses résultats. 180/200 permet d’obtenir la certification C1 tandis qu’en dessous de 30/200, la notation A1 est attribuée.

Obtenir un très bon score à cet examen permet aux lauréats d’augmenter leur employabilité auprès d’entreprises à rayonnement international.

Se rapprocher d’un centre de formation pour parfaire sa préparation

Afin d’optimiser ses résultats au TOEIC, il existe des centres de formation qui mettent en place des sessions de préparation. En fonction de ces centres, les formules sont élaborées selon le profil des candidats. Cette personnalisation de la formation est essentielle dans le but d’optimiser les chances de faire grimper son score à l’examen. Il est possible de financer cette formation avec son CPF.

Conseils pour réussir l’examen du TOEIC

Comme pour tout examen, afin de performer, il est nécessaire de suivre un bon entrainement, mais aussi de disposer de bons conseils.

Conseils pour la partie reading

Nous avons vu plus en avant que la partie reading laissait 75 minutes au candidat dans le but de répondre aux différentes questions. Notre premier conseil concernera donc l’optimisation du temps. L’aspirant au TOEIC ne peut se permettre de passer trop de temps sur une même question. Si cette dernière est trop complexe, il est plus sage de passer à la suivante. Il conviendra de revenir sur les questions difficiles en fin d’examen. Comme lors de tout test, la gestion du temps est une qualité fondamentale pour répondre à l’ensemble des questions. Le candidat doit encore se réserver du temps afin de relire ses réponses et éliminer ainsi de possibles erreurs ou préciser certaines données.

Lorsque le postulant au TOEIC se retrouve face à son sujet, nous lui recommandons de lire les questions avant de lire le texte. Cette technique prédispose le cerveau dans son travail de réflexion. En effet, le texte sera ainsi lu avec un travail d’analyse orienté par rapport aux questions posées.

Une partie des questions imposent de trouver un mot manquant. Il peut y avoir plusieurs mots proposés ou diverses formes grammaticales pour un même mot. Lorsque la réponse ne saute pas aux yeux, il convient de procéder par élimination. Les propositions incohérentes sont à éliminer d’office. Lorsqu’il s’agit de questions grammaticales, une analyse approfondie peut être nécessaire. Dans tous les cas, le candidat ne pourra pas faire l’économie d’apprendre les règles grammaticales par cœur afin de pouvoir répondre à ces questions.

Conseils pour la partie Listening

Pour la partie Listening, il est primordial que le candidat travaille sur sa capacité d’écoute avant de se présenter à l’examen. Pour développer la compréhension orale, il convient de travailler quotidiennement avant l’examen. Rien de mieux que de s’exercer en se divertissant. Ainsi, est-il recommandé de regarder les séries et les films en VO, avec des sous-titres en anglais. Cette méthode permet de s’exercer à écouter la langue tout en améliorant son vocabulaire grâce à la visualisation. Une bonne idée consiste à garder à portée de main un crayon et un carnet pour noter des expressions qui pourraient s’avérer utiles pour l’examen et bien entendu pour de futures interactions.

Lors du test, nous recommandons de profiter de chaque intervalle entre les questions pour visualiser l’image et lire les questions. Le cerveau prend ainsi de l’avance dans le processus de réflexion. Il réagira plus promptement lors de l’écoute. Quand la réponse ne vient ni spontanément ni intuitivement, il faudra procéder par élimination. Le candidat doit alors analyser les éléments principaux de la question pour trouver la réponse la plus adéquate.

Faire des tests de simulation

Il est important de s’entraîner à l’examen en effectuant des exercices de mise en situation. Cela évite d’être surpris le jour-J par la forme du test. Il est généralement recommandé de se confectionner un programme personnalisé pour des révisions d’une heure par jour minimum. Internet propose de nombreux tests corrigés pour s’entrainer. Il existe encore plusieurs manuels spécialisés pour préparer le TOEIC.