Education

Quelles sont les différences entre l’école Steiner et l’école Montessori ?

Le 26 janvier 2021 — 7 minutes de lecture
école Steiner ou école Montessori

Il ne fait plus aucun doute aujourd’hui que les enfants éduqués suivant une pédagogie alternative de type Montessori, Steiner, Decroly… disposent d’importantes aptitudes aussi bien pratiques qu’intellectuelles. Les écoles qui les emploient sont aujourd’hui de plus en plus nombreuses et pour la plupart hors-contrat avec l’éducation nationale. Elles séduisent plus d’un non seulement de par la nature de l’éducation qu’elles procurent, mais surtout par les résultats qu’elles donnent. Elles s’avèrent donc être une alternative de taille pour les écoles sous-contrat avec l’état où priment des cours magistraux qui malheureusement, ne conviennent pas avec le profil de tous les enfants. L’école Steiner et l’école Montessori sont deux types d’établissement très répandus en France qui emploient des méthodes d’enseignement alternatives, mais différentes sur un certain nombre de points. Venez à la découverte de chacune d’elles de même que de leurs traits de différence.

Présentation de chacune des deux écoles

Les écoles Steiner et Montessori sont toutes deux hors contrat avec l’éducation nationale et à ce titre, libres d’appliquer la pédagogie d’enseignement qui leur semble la plus adéquate pour faire acquérir des compétences à leurs élèves. Cela ne fait plus aucun doute : les cours magistraux ne sont pas adaptés à tous les enfants. Chacun d’eux présente en effet un profil spécifique qui mérite d’être pris en compte afin de libérer le plein potentiel de l’enfant. Un objectif que les écoles “classiques” ne permettent pas d’obtenir pour tous les enfants. Or les écoles alternatives de type Montessori et Steiner considèrent individuellement chaque enfant afin de lui faire acquérir de nombreuses aptitudes. Découvrez ici une présentation on ne peut plus exhaustive de chacune d’elle.

Leurs origines

Les écoles Montessori sont des écoles où l’enseignement dispensé repose sur la pédagogie Montessori, une méthode d’éducation inventée en 1907 par un médecin italien du nom de Maria Montessori. Cette dernière, après de nombreuses années d’observations du comportement de nombreux enfants issus de milieux différents, publia dans un livre qui deviendra célèbre, une nouvelle méthode . Cette dernière repose sur l’autonomie de l’enfant et l’exploitation de ses sens pour acquérir des aptitudes données. Le 6 janvier 1907, dans la capitale de l’Italie, Rome, naquit la première école Montessori de l’histoire : la casa dei bambini. Quelques années après, la pédagogie connut une diffusion à l’échelle planétaire. Aujourd’hui, ce sont plusieurs dizaines de mille  d’écoles Montessori, 35000 approximativement qui sont disponibles partout dans le monde entier.

Les écoles Steiner emploient par contre la pédagogie Steiner encore appelée pédagogie Waldorf, une méthode éducative qui intègre les dimensions physiques et surtout spirituelles de l’enfant créé par un philosophe et spiritualiste autrichien du nom de Rudolf Steiner. Elle vise à faire développer en chaque enfant, un esprit d’amour, de confiance en ses compétences et d’acceptation. Cet état constitue selon son fondateur, celui qu’il faut posséder pour progresser dans un monde aussi incertain comme celui dans lequel évoluent les enfants. La première école Steiner de l’histoire, la libre école Waldorf, fut fondée le 7 septembre 1919. Suivit une période d’environ 50 ans où la méthode peinera à s’étendre dans le monde entier. Elle ne suscitera de l’intérêt qu’à partir de 1970 avec le création un peu partout dans le monde entier de jardins d’enfants et d’écoles. On dénombre environ un millier d’écoles Steiner aujourd’hui dans le monde entier.

État des lieux en France

Chacune des deux écoles Montessori et Steiner est aujourd’hui présente en France. On y dénombre actuellement environ 200 écoles Montessori  qui sont pour la plupart hors-contrat avec l’éducation nationale. Réputées chères, il faut en effet prévoir au moins 5000 euros pour espérer faire intégrer son enfant. Plusieurs d’entre elles sont accréditées par le ministère de l’éducation nationale.

Quant aux écoles Steiner, il faut noter que la toute première fut implantée en France en 1946. Et depuis, seulement une vingtaine d’écoles ont vu le jour, avec six du niveau collège.

Les niveaux et formes d’apprentissage

La pédagogie Montessori repose sur un certain nombre de principes. Il ne s’agit pas de donner des savoirs que l’enfant doit assimiler d’une manière mécanique. L’accent est plutôt mis sur un apprentissage libre employant un matériel bien précis connu sous le nom de matériel Montessori et se déroulant dans un environnement favorable et calme. À l’opposée des maternelles “classiques” qui dispensent leurs enseignements au moyen d’ateliers collectifs, les écoles Montessori misent plutôt sur l’entraînement individuel. Chaque enfant avance ainsi à son rythme. Il existe une possibilité d’entraide mutuelle, mais l’enfant doit pouvoir développer acquérir des compétences tout seul.

Plusieurs thématiques sont abordées pendant les cours, des mathématiques à la botanique en passant par la grammaire avec l’emploi d’objets qui ont réellement un but pédagogique. Les enfants sont généralement répartis par catégories d’âge :

  • ceux qui ont entre 3 ans et 6 ans à la maternelle,
  • ceux entre 6 ans et 9 ans  au niveau élémentaire,
  • ceux entre 9 ans et 12 ans au collège,
  • et ceux entre 15 ans et 18 ans au lycée.

Ces catégories d’âge correspondent aux stades de développement de chaque individu. Elles sont caractérisées par un besoin spécifique auquel il faut pouvoir satisfaire pour favoriser le développement de la personne concernée.

Quant à la pédagogie Steiner, elle subdivise le cursus de ses apprenants en  trois cycles qui durent chacun sept ans. Ce fait provient de la conception de son fondateur, également initiateur d’un courant ésotérique dénommé l’anthroposophie. Selon ce dernier, chaque cycle de 7 ans jusqu’à l’âge de 21 ans est caractérisé par le développement, la maturation et l’influence d’une force surnaturelle sur les individus, ce qui façonne la personnalité de ces derniers. Les différents niveaux d’apprentissage sont :

  • durant les sept (07) premières années de vie, le jardin d’enfant. D’après l’anthroposophie, c’est la période pendant laquelle les forces naturelles construisent le corps. À la fin de cette construction, elles se transforment en des entités physiques que sont les sens. L’être est donc apte à recevoir des connaissances. Au cours de cette période, les élèves sont initiées à l’apprentissage de deux langues étrangères, pratiquent des activités qui augmentent leur esprit créatif comme le dessin, le coloriage, le jardinage…
  • durant les sept années suivantes, ce sont les petites classes et les moyennes . Ces dernières sont divisées en huit niveaux. Au cours de cette période, il existerait des forces enfouies dans l’âme appelées forces astrales qui se manifesteraient. Elles se transformeraient elles aussi en des entités physiques qui correspondraient au sens de jugement des individus, à leur aptitude à penser, réfléchir et à leurs sentiments. Les manuels éducatifs ne sont point utilisés à ce stade. L’enseignant est celui qui dispense les savoirs que sont censés avoir les étudiants, contrairement à la pédagogie Montessori qui repose sur l’autonomie à tous les niveaux. Les enfants sont initiés au calcul, à l’eurythmie (une matière spécifique aux écoles Steiner) et pratiquent des activités artistiques.
  • durant les sept dernières années, les élèves fréquentent les grandes classes, au nombre de quatre. Elles constituent le dernier niveau d’enseignement au sein des écoles Steiner.

Avantages et limites de chacune des pédagogies Montessori et Steiner ?

Les méthodes Steiner et Montessori ont toutes les deux fait leurs preuves partout dans le monde entier. Elles se sont révélées comme des méthodes d’éducation alternatives qui corrigeaient les insuffisances des cursus classiques. Avec elles, l’élève est individualisé, pris en tant qu’un seul élément d’un grand ensemble avec des caractéristiques spécifiques. Ses dimensions spirituelles et créatives sont respectées et mises à contribution pour lui faire acquérir des compétences. Toutes deux emploient un matériel spécifique qui a toujours un but pédagogique. Elles ne font généralement pas intervenir les outils de technologie.

Malheureusement, elles présentent des limites. L’école Montessori paraît aujourd’hui très onéreuse. Aussi, il lui est reproché de ne couvrir qu’un nombre limité des besoins de l’enfant. Ce dernier pouvant avoir de difficultés à s’insérer dans les systèmes classiques.

Quant à la pédagogie Steiner, on lui note des dérives sectaires.  En témoignent certaines matières enseignées et certains rituels effectués au sein des écoles.

Les points de différence

La différence entre les écoles Montessori et Steiner porte d’abord sur le programme d’enseignement de chacun d’eux. La pédagogie Steiner ne prévoit pratiquement pas la transmission de savoirs académiques au cours des sept premières années. Les enfants ne se contentent donc que de fêter, écouter des histoires qu’on leur raconte, dessiner…Les cours sont toujours oraux. La pédagogie Montessori par compte fait déjà acquérir des compétences à ses élèves depuis le très bas âge en usant d’un matériel adapté.

Ensuite, les méthodes d’enseignement ne sont point pareilles. Pendant que dans les écoles Montessori l’enseignant n’a qu’un rôle de facilitation, l’enfant devant apprendre par indépendance, les écoles Steiner l’érigent en maître. C’est lui qui dispense le savoir.

Enfin, les concepts de jeu et  d’art sont diversement appréciés dans les deux écoles. Alors que les écoles Steiner considèrent le jeu comme une fantaisie qui divertit, les écoles Montessori en font un atout pour développer l’enfant. On parle d’ailleurs d’activité et non de jeu. Aussi, l’art occupe-t-il une place très importante au sein de la pédagogie Steiner, un peu moins dans la pédagogie Montessori.

Ainsi, les écoles Steiner et Montessori permettent à votre enfant d’être individualisé, éduqué en fonction de ses caractéristiques. Alors que les écoles Montessori lui permettent depuis son plus bas âge d’acquérir des compétences tout seul et d’évoluer à son rythme, les écoles Steiner intègrent en plus une dimension spirituelle. Ces dernières s’identifient certes comme laïques, mais leurs méthodes révèlent tout le contraire. Les écoles Montessori le sont par contre. Il vous revient donc de faire votre choix en fonction de vos attentes.