Education

Tout savoir sur le bac technologique

Le 11 avril 2021 — 9 minutes de lecture
bac techno

Différent du bac général, le bac technologique permet aux élèves de vivre une scolarité différente. En effet, les matières enseignées ne sont pas les mêmes, et l’orientation à l’issue des deux bacs est différente. Ils présentent des différences mais aussi des similitudes. Nous aborderons de façon complète tout ce qui concerne le bac technologique afin de répondre à toutes vos interrogations.

Qu’est-ce que le bac technologique ?


Le bac technologique est une épreuve passée au lycée, et qui repose sur les enseignements dispensés au lycée. Les formations varient en fonction de la filière. Il se distingue du baccalauréat général par les cours enseignés, avec le tronc commun qui diffère de même que chaque spécialité. Il existe huit séries du bac technologique :
• S2TMD (Sciences et Techniques du Théâtre, de la Musique et de la Danse)
• STD2A (Sciences et Technologies du Design et des Arts Appliqués)
• ST2S (Sciences et technologiques de la santé et du social)
• STAV (Sciences et Technologies de l’Agronomie et du Vivant)
• STI2D (Sciences et Technologies de l’Industrie et du Développement Durable)
• STL (Sciences et Technologies de Laboratoire)
• STHR (Sciences et Technologies de l’hôtellerie et de la restauration)
• STMG (Sciences et Technologies du Management et de la Gestion)

 

Quel est le contenu d’un emploi du temps en bac technologique ?

Ces séries se distinguent par leur contenu. En effet, avec la réforme du baccalauréat, le bac technologique se constitue d’une part d’enseignements généraux, communs à toutes les séries faisant partie du tronc commun :

Matières Français Philosophie LVA LVB Histoire-géo Maths EPS
Volume horaire 1ère : 3h Terminale : 2h 2h 2h 1h30 3h 2h

De plus, l’enseignement moral et civique se rajoute avec 18h par an.

L’emploi du temps est complété par des spécialités propres à chaque série (science, économie…). Il y en a trois en première, et l’élève doit en éliminer une en terminale : celles restantes passeront à un volume horaire plus important.
A titre d’exemple, pour information, on retrouve pour la série ST2S en première : physique-chimie pour la santé (3h), biologique et physiopathologies humaines (5h), et sciences et techniques sanitaires et sociales (7h).

 

Les épreuves et leur coefficient

Les matières sont évaluées par des épreuves après la seconde.
L’histoire-géo, les langues, les maths sont évaluées avec deux épreuves en première, et une l’année suivante. Le coefficient de chacune est 5.
La spécialité abandonnée est évaluée en fin d’année de première et est coef 5.
Le français est coefficient 10 (5 pour l’oral et 5 pour l’écrit)
La philo, en fin de terminale est coef 4.
Le grand oral, qui a lieu en fin de terminale est coef 14.
Chaque spécialité est évaluée mi-mars en terminale avec un coef de 16 pour chacune.
L’EPS est coef 5.
Enfin, les bulletins scolaires de première et de terminale sont pris en compte avec un coefficient de 10.

 

Comment rejoindre la filière technologique ?

Dans les lycées, la classe de seconde est commune aux voies générales et technologiques. C’est à la fin de la seconde que l’élève choisit s’il souhaite poursuivre en classe générale ou en filière technologique : s’il fait le second choix, alors il faut se renseigner pour trouver un établissement proposant la série convenant à l’élève.
Toutefois une exception demeure pour le bac STHR, la seconde est spécifique : il faut donc réfléchir dès le collège à son orientation.

A quoi sert le bac technologique ?

Il est indispensable pour l’accès à l’enseignement supérieur, c’est-à-dire qu’il n’est pas possible d’entamer un parcours dans le supérieur l’année suivant le lycée si le candidat n’a pas obtenu le baccalauréat.
De plus selon la mention obtenue, le bachelier s’il est boursier pourra obtenir une bourse au mérite la première année dans le supérieur, d’une valeur de 900€.

 

Quels sont les poursuites d’études ?

Plusieurs choix s’offrent aux diplômés concernant l’orientation. Différentes formations sont accessibles :

  • Les STS
    Les sections de techniciens supérieures se trouvent dans les lycées, et permettent l’obtention d’un BTS (brevet de technicien supérieur) ou d’un BTSA (brevet de technicien supérieur agricole). Ces brevets sont relativement accessibles et le diplôme est reconnu comme une qualification et permettent de trouver un métier ou bien de poursuivre ses études en vue d’obtenir une licence professionnelle par exemple.
  • Les CPGE
    Les Classes préparatoires aux Grandes Ecoles sont généralement sélectives. Elles permettent l’accès à de grandes écoles (en commerce, management, économie…) ou aussi à une école vétérinaire. Il y a généralement un concours à l’issue des trois ans de classe préparatoire, qui est une sorte d’épreuve pour entrer dans une école. Il est à noter que certaines grandes écoles sont directement accessibles après le bac, ou disposent de classes préparatoires intégrées.
  • Les écoles spécialisées
    Elles forment des bacheliers, et préparent à des métiers de différentes filières (social, art…). Ce type de formation est difficile d’accès mais permet une excellente qualification.
  • L’université
    L’université est accessible après le bac, même pour le bac techno. On peut y faire une licence (3 ans), puis poursuivre après avec un master ou même un doctorat. Les licences peuvent être des licences professionnelles. Cela mène à divers métiers en lien avec l’enseignement principal de l’étudiant. Ce type de formation est très accessible.

Comment s’inscrire au baccalauréat technologique ?

Si vous êtes scolarisé dans un lycée public ou privé sous contrat, alors votre inscription au bac sera automatique. En revanche, si vous êtes dans un lycée privé ou un candidat libre, alors vous devrez vous charger de votre inscription.
Pour cela, il faut se rendre sur le site « Cyclades » avec votre compte, et vous inscrire pour l’épreuve du baccalauréat technologique aux dates communiquées par votre académie. Attention, les dates sont précises : il ne faut donc pas les louper.

 

Avoir une mention

Comme le bac général, le bac techno peut être décerné avec une mention, selon la moyenne obtenue au baccalauréat. Les mentions sont de véritables atouts pour les bacheliers souhaitant rejoindre une filière sélective, notamment une grande école :
SI la note est entre 12 et 14, le candidat obtient la mention « Assez bien »
Si elle est entre 14 et 16, la mention « Bien » est délivrée
SI la note est égale ou supérieure à 16, le bachelier obtient la mention « très bien ».
La mention « très bien » permet l’obtention d’une bourse au mérite, à condition que le candidat dépose un dossier social étudiant et s’inscrive dans le supérieur. Son montant est de 900€.

 

Candidats : comment se préparer ?

Il est vrai que passer le bac peut être stressant. Les épreuves du bac étant maintenant bien réparties sur l’année de première et celle de terminale, cela laisse déjà plus de temps pour réviser.
Il est important que vous relisiez vos cours régulièrement et que vous ayez une moyenne convenable (en particulier dans les enseignements notés avec de gros coefficients au bac).
Angoisser n’est pas vraiment utile : si certains cours comme la gestion en STMG ou les arts en TMD peuvent s’avérer complexes mais importantes, en travaillant efficacement tout se passe bien. Il faut garder en tête que le diplôme s’obtient avec un travail sérieux et assidu qui reflète vos notes aux épreuves.
Pour information le plus important reste bien sûr les spécialités, qu’il faut travailler sans relâche.

 

FAQ

Quelle est la différence entre un bac professionnel et le bac techno ?

Ces deux bacs sont différents : En bac professionnel, les enseignements sont plus spécifiques à chaque filière, on ne retrouve pas forcément de matières générales comme la philosophie, tandis que le second comporte plusieurs enseignements communs aux séries générales (puisque la seconde est la même, et ensuite français, maths, philosophie…). En bac professionnel, les enseignements sont plus spécifiques à chaque filière, on ne retrouve pas forcément de matières générales.

Quel métier faire avec un bac technologique ?

Les débouchés sont nombreux et dépendent des filières. Il est fortement conseillé de poursuivre les études après le bac techno, au minimum pour une formation courte comme un BTS : les BTS assurent une qualification et sont donc précieux. Globalement, les métiers après un bac techno sont très variés : le savoir que vous avez emmagasiné durant vos études vous permettra de trouver votre voie. Faites quelque chose qui vous plaît et vous motive.

Quel est le meilleur bac technologique ?

Il n’y a pas de meilleure série. Elles ont toutes un niveau équivalent, c’est vos aspirations et vos motivations qui permettent de vous orienter. Par exemple un lycéen passionné de musique ou de théâtre se tournera logiquement vers un bac TMD, tout comme quelqu’un qui apprécie les sciences peut s’orienter vers un bac STI.

Quelle moyenne ?

La moyenne sur vos bulletins est importante car elle reflète votre investissement. Une bonne moyenne (supérieure à 12-13) est souhaitable car elle permet aux établissements supérieurs de se faire une idée de votre niveau général, et de plus vos bulletins sont pris en compte dans les notes du bac ! La moyenne la plus importante est dans vos spécialités, par exemple en gestion pour STMG.
Concernant le bac, une bonne moyenne est toujours valorisante pour votre avenir.

 

Pour conclure

Le bac technologique est un bon compromis entre le bac pro et le général, car même s’il présente des enseignements spécialisés, il conserve une part de cours généraux. Il ouvre la porte sur un parcours dans le supérieur (par exemple une licence professionnelle, un BTS ou une école de gestion), ce qui est une bonne opportunité pour trouver un métier convenable.